Objectif ou défi?

Tout a commencé par une banale conversation…

  • Amie : As-tu des défis qui s’en viennent Nath ?
  • Moi : Quelques objectifs à court moyen terme, un défi à la fin de l’année.
  • Amie : C’est quoi la différence entre une défi et un objectif alors ?

La belle question ! Ma réponse ? Cette simple théorie non scientifique venant de mon ressenti.

Quand je me fixe un objectif, c’est pour continuer d’avancer. C’est une obligation que je me crée dans un futur pas trop loin pour m’aider à garder le cap de mes entraînements. J’en ai plusieurs tout au long de l’année, insérés et réservés dans mon calendrier. C’est ce qui m’assure de demeurer active, ce qui provoque mon orgueil et qui met ma nature plus casanière en action. J’ai hâte d’accomplir mes objectifs car ils me donnent de l’expérience et me font vivre des moments plaisants.

Le défi maintenant. Lui aussi je l’insère et le réserve dans mon calendrier. La grande différence est la réaction qu’il provoque en moi lorsque j’en parle ou lorsque j’y pense. Seulement l’évoquer accélère mes pulsations. En parler à mes proches me remplie l’estomac de papillons. Chaque défi me fait grandir et me transforme. Pendant ma préparation j’ai des moments de doute, je me remets en question, et j’ai souvent peur. Dans ces moments, je me remémore cette pensée : « Si vos rêves ne vous effraient pas, c’est qu’ils ne sont pas assez grands.» C’est comme ça que je sais quand un objectif est en fait un défi.

Je me fixe donc beaucoup d’objectifs en préparation de mes défis. Je suis fière d’accomplir chacun des objectifs car je sais qu’ils forgent mon caractère. Mais ce sont les défis qui me transforment. Grâce à eux, j’ai grandi. Je me suis découverte, je me suis étonnée de ma force intérieure, et ils m’ont permis de croire que je peux accomplir tout ce que mon cœur désire. Ils me servent dans toutes les sphères de ma vie. Même lorsqu’ils ont été très difficiles à réaliser (et c’est pratiquement toujours le cas !) le sourire de fierté qui me vient en y repensant vaut chaque effort investi.

Est-ce que tout le monde doit relever un ou des défis ? Pour grandir, oui. Là où il faut seulement être prudent, c’est dans le choix. Mon seuil de tolérance et celui de chacun étant bien différent, ce qui semble un objectif pour moi peut devenir un défi pour quelqu’un d’autre. Et le défi d’un autre pour être vraiment trop gros pour moi.

Se comparer ? Jamais. Se mettre au défi pour soi ? Oh que oui !

P1060283

15km Nike Toronto: objectif.

743427-1088-0007s

Ironman 70.3 Miami: défi!

Publicités

A propos agirlrunning

just an ordinary girl on an extraordinary running journey
Cet article a été publié dans Mes écrits. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s