Retour sur la course UFQC 2015

Maintenant que la poussière est retombée, je rassemble dans un texte ce que j’ai dis dans ma dernière capsule vidéo. Une Fille qui Court, a tout d’abord commencé par ce blogue dans lequel je présentais des capsules vidéos pour faire sourire, dans lequel j’écris toujours régulièrement des articles en lien avec la course et la vie. J’étais loin de me douter que presque 6 ans plus tard, le rêve fou que j’aurais de rassembler des femmes pour courir et marcher, pour faire un gros party, pour pouvoir leur dire à ma façon comment elles sont extraordinaires, que ce rêve fou allait devenir une réalité. Et pourtant.

C’est pour ça que j’ai le goût de vous écrire. Je veux que vous sachiez combien je suis impressionnée de ce que vous êtes venues réaliser avec nous 10 mai. J’ai couru le 5km avec vous, et vous avez été inspiration et une bougie d’allumage pour me rappeler de ne jamais arrêter de dire aux gens qui se choisissent, comme vous l’avez fait, à quel point ils sont extraordinaires.

Une Fille qui Court, c’est une célébration du dépassement de soi. J’entends depuis des années des femmes dire qu’elles ne participent pas à des courses parce qu’elles ne se sentent pas bonnes, pas assez vites, pas belles et qu’elles ont peur de nuire aux autres coureurs. C’est pour vous cet événement là ! Je vais vous raconter une petite tranche de vie vécue pendant les 4 jours de remise des dossards. J’ai eu la chance de rencontrer la quasi totalité des 1800 coureuses inscrites. Il est arrivé à plusieurs reprises que des femmes se sont approchées du comptoir après une participante du 10 ou même du 21km en disant « Moi, je fais juste le 5km… » Écoutez-moi : à partir du moment où vous vous êtes engagées pour votre 5km, vous vous êtes choisies et vous avez enclenché le processus pour vous permettre d’être prêtes pour votre défi. Vous êtes probablement sortie 4 fois par semaine pendant des mois, quelques kilomètres à la fois, de plus en plus rapidement et avec de plus en plus d’assurance. Avez-vous réalisé que pour faire «juste 5km» vous en avez probablement parcouru 200km en entraînement ? Que chaque pas que vous avez fait a compté, et que vous avez été un exemple pour votre entourage ? À partir de maintenant, quand quelqu’un vous demande quelle distance vous avez couru, relevez la tête, les épaules droites, et vous répondez «un beau 5km !»

J’espère que vous avez créé pour vous, dans votre aventure d’entraînement, des souvenirs aussi extraordinaires que ceux que vous m’avez permis de vivre. Je vais vous en raconter quelques-uns !

Je me souviens de deux amies qui couraient côte à côte, avec des t-shirt roses, près du drapeau du dernier kilomètres, l’une s’est tournée pour dire à l’autre, toute énervée : «Je pense qu’on va réussir à le faire sans marcher !» Leur énergie était trop contagieuse !

Je me souviens d’une femme, avec un t-shirt rose, je l’ai accueillie à l’arrivée et quand je l’ai félicitée, elle s’est mise à pleurer. Et c’est là qu’elle m’a dit : «Je n’ai pas de peine, je suis juste trop contente de moi !» C’était une émotion vraiment incroyable !

Je me souviens d’une dame, avec un t-shirt rose, 60 ans. Elle est allée rejoindre son fils et son mari en tenant sa médaille dans ses mains puis elle leur a dit les yeux pleins d’eau : «C’est la première fois que je gagne une médaille.» Et son mari s’est mis à pleurer en lui disant : «Hé que je suis fier de toi ma femme !» Juste wow…

Je me souviens d’un groupe d’amies, avec des t-shirt roses, et chaque fois qu’une fille de leur gang passait l’arrivée, c’était une célébration de cris, de rires, de high five et de câlins ! Un bel esprit d’équipe et d’entraide !

Je me souviens de plein de filles avec des t-shirts roses qui nous ont dit combien les bénévoles ont été fantastiques. Et c’est tellement vrai ! Votre présence, vos encouragements, votre aide aux coureuses, tout ça a aidé à créer un moment magique. Merci d’avoir donné quelque chose d’aussi précieux que vous même !

Je me souviens surtout des sourires. Des centaines et des centaines, partout. Entre des amis, entre des membres d’une même famille, entre des étrangères qui se voyaient pour la première fois… C’était beau de voir que ces sourires là ont fait ressortir le meilleur de chaque être humain présent. J’ai été une témoin privilégiée d’une pause de tout ce qui va mal. Vous avez laissé le négatif et le chiâlage à la maison, et pendant les kilomètres que vous avez parcourus vous vous êtes contentées d’exister, pour vrai, pour vous, en temps réel, remplies de bonheur. Vous avez été, et vous allez continuer d’être, des exemples pour chaque membre de votre famille ou de votre entourage.

C’est pour ça qu’Une Fille qui Court existe. Pour permettre à chacune d’utiliser son potentiel. Parce que je sais combien ça peut être difficile de faire les premiers pas, et de persévérer à travers les exigences du quotidien, les enfants, la vie de famille, les études, les moments où on se sent moins bien. Mais je sais aussi combien le sentiment d’accomplissement est grand quand on réussit. Parce que vous ne pouvez pas déléguer les kilomètres que vous avez parcourus. Chaque pas vous appartient ! Soyez fière ! J’ai déjà hâte de vous revoir l’an prochain pour commencer ma fête des mères avec chacune de vous ! Continuez de prendre soin de vous, et de contaminer votre entourage. Parce qu’une fille qui court c’est une fille pour qui tout est possible !

On se donne rendez-vous le 8 mai 2016 !

Quelques uns des centaines de moments coups de coeur.

Quelques uns des centaines de moments coups de coeur.

 

Publicités

A propos agirlrunning

just an ordinary girl on an extraordinary running journey
Cet article a été publié dans Mes écrits. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s