Au rythme de mes pas, ou d’une chanson

Nous avons tous au moins une chanson liée à des souvenirs qui refont surface dès que nous l’entendons. Une chanson qui a le pouvoir de nous faire sourire, frissonner, pleurer ou qui nous replonge dans des émotions ressenties parfois des années auparavant. Moi j’en ai une collection. J’en ai entendu des chansons au cours des milliers de kilomètres parcourus à la course depuis les dernières années. Une d’entres elles restera toutefois toujours plus marquante que les autres. En voici l’histoire.

Avril 2009. À la recherche d’un nouveau défi dans un point tournant de ma vie, je me mets à la course à pied en m’inscrivant au demi-marathon Nike Women de San Francisco. Pour y mériter ma place, je mène une campagne de levée de fonds avec Team in Training pour la Société de Leucémie du Canada. Pendant près de 6 mois, je cours 5 à 6 fois par semaine dans toutes les températures. Rien ne peut m’arrêter. Étrangement, lors de mes longues sorties du dimanche, Dame Nature semble déterminée à me pleuvoir dessus semaine après semaine. Les sorties s’allongent, 8km, 10km, puis inévitablement 20km durant lesquels je suis de plus en plus trempée. Découragée? Jamais. J’en suis même venue à apprécier ces moments qui sentent bon la pluie durant lesquels la ville m’appartient. Je commence et termine ces courses avec une chanson populaire cette année là: «I’m running to you» de Misstress Barbara et Sam Roberts.

Le rythme familier des premières notes, comme un battement de coeur, fait partie de mon rituel. Je me reconnais dans les premières paroles: «I’m running in the rain,
On a dark and cloudy day…» La chanson me porte et les semaines s’écoulent jusqu’au jour où je dois quitter mes enfants pour m’envoler vers l’accomplissement de ce que j’ai préparé depuis ces mois qui sont passés trop vite. Je laisse à mes garçons un cd sur lequel j’ai gravé ma liste de chansons d’entraînement, la musique nous tiendra liés même à des milliers de kilomètres de distance. « I’m running to you »  figure bien sûr au tout début de ce disque.

San Francisco est une de mes expériences de course où j’ai vécu les émotions les plus intenses à ce jour. Ennui de mes enfants restés loin derrière, fierté de l’accomplissement, découverte d’une ville fantastique, rencontres de femmes extraordinaires, joie, peine, soulagement, délivrance, dépassement de soi, et j’en passe. Ce fut le tremplin de tout ce que j’allais accomplir dans les années à venir. À 500m du fil d’arrivée de cette course extraordinaire, ce 18 octobre 2009, je me suis arrêtée pour trouver « I’m running to you » dans mon iPod. J’ai franchi l’arche au bord de l’océan sur le rythme familier de mes pas, de mon coeur, et de ma chanson.

Près de 5 ans plus tard, l’écouter me donne encore des frissons. Mes enfants l’appelent «la chanson de San Francisco». Elle signifie pour eux une de nos premières séparations, mon absence trop longue dans leurs petites vies, leurs craintes de mon aventure en terres inconnues. Une si longue liste d’émotions pour une seule chanson. Je me demande souvent si c’est la même chose pour tous les coureurs que je croise lors de mes sorties ou durant les courses auxquelles je participe. Est-ce que chacun et chacune a sa chanson qui l’anime? Du plus profond de mon coeur de coureuse, je leur souhaite…

Publicités

A propos agirlrunning

just an ordinary girl on an extraordinary running journey
Cet article a été publié dans Mes écrits. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Au rythme de mes pas, ou d’une chanson

  1. Caroline Farley dit :

    J’adore cette chanson, son rythme ! Une de mes chansons préférées lorsque je cours. Merci pour le partage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s