mon premier triathlon

Ça y est, la glace est cassée. J’ai participé dimanche à mon premier triathlon en effectuant le sprint au TriMemphré de Magog. Pour ceux qui sont moins familiers avec ce type de course, c’est une mini version de la compétition à laquelle je prendrai part en octobre prochain. C’est donc un enchaînement de 750m de nage – 20km de vélo – 5km de course.

Ce sont des distances que je fais régulièrement en entraînement. Le défi du triathlon réside dans l’enchaînement des trois, tout en respectant les règles des différentes transitions et ce, entouré de centaines d’autres participants. Je me suis donc rendue, la veille,  avec mon complice Hugo sur le site pour y récupérer notre dossard ainsi que les différents autocollants pour identifier notre casque et vélo. Nous en avons profité pour aller voir les zones de transition de vélo et de course, et bien sûr le départ et l’arrivée de la natation. Le vent était déchainé sur le bord du lac Memphrémagog, et les vagues malmenaient les différentes bouées qui marquaient les trajets de la compétition.  J’appréhendais déjà la nage en eau libre au milieu d’une marée humaine, voir toute cette étendue d’eau agitée n’allait pas m’aider à rester calme. Demain serait une grosse épreuve…

Bien chanceux, nous étions hébergés par un ami triathlète qui nous donnait plein de bons conseils. Malgré tout, la vision du lac m’a tenue réveillée toute la nuit. Il y a toujours un petit doute quelque part dans mon cerveau… et si je n’y arrivait pas? Quand le jour s’est levé, il fallait me lever aussi et aller voir de quoi j’étais capable. Les papillons dans mon estomac devaient être une colonie tellement j’avais de palpitations! Mais il fallait se préparer! Nous avons trouvé un endroit pour accrocher notre vélo et nos différents accessoires, nous avons installé notre matériel de course pour être bien prêts. Nous sommes ensuite allé récupérer notre puce électronique et nous faire marquer aux bras et aux mollets. Le wetsuit enfilé, nous étions prêts. Sur la plage, j’ai regardé la vague d’hommes de 9h25 dans laquelle Hugo prenait part pour ensuite aller me présenter au lac. Après un petit warm-up de quelques minutes, j’ai su que j’étais prête.

Avec Hugo, mon complice de toujours.

Avec Hugo, mon complice de toujours.

Juste avant le signal du départ.

Juste avant le signal du départ.

 

9h35, le signal su départ de ma vague était donné. Dans cette marée de monde que je croyais effrayante, j’ai vite trouvé ma place et mon rythme. Les bouées défilaient une après l’autre. J’ai reçu mon lot de coups de pieds et de coudes, mais j’étais étrangement très calme. Ce que je croyais qui allait me rendre claustrophobe avait un effet étrangement rassurant. Avant que je n’aie le temps de m’en rendre compte, le quai et ses escaliers étaient devant moi et le bout de la compétition que je redoutais le plus était déjà derrière! Je suis bien fière de ce 16 minutes intense!

J'ai bravé le Memphré!

J’ai bravé le Memphré!

Le vélo fut une autre paire de manches! Côte après côte après côte… Autour du 8e kilomètre, j’ai ressenti une incroyable crampe au mollet gauche pendant une montée. J’ai eu bien peur d’être prise avec jusqu’à la fin. Heureusement, quelques étirements pendant les descentes ont fini par avoir raison de cet inconfort qui n’est jamais revenu. Mais quand on monte toutes ces côtes, il y a des moments où ça redescend aussi. Une descente en particulier m’a donné toute une frousse quand j’ai aperçu que ma vitesse était de 74km/h.  J’avais une idée de la moyenne que j’aurais aimé gardé durant le trajet mais, les jambes bien molles, c’est 52 minutes plus tard que j’ai terminé ce 20km exigeant.

J'ai tout de même gardé le sourire!

J’ai tout de même gardé le sourire!

Il ne me restait qu’à m’élancer pour la finale, un petit 5km de course lui aussi parsemé de belles montées. Je m’attendais à un chrono autour de 32 minutes étant donné la fatigue de mes jambes. Arrivé le dernier kilomètre, j’ai décidé d’ouvrir la machine pour me faire plaisir et finir en force, pour réaliser un temps de 28 minutes qui m’a agréablement surprise! Je venais d’accomplir mon premier triathlon! Et j’étais en pleine forme! Il m’aura fallu 1:36:44.

En route vers l'arrivée!

En route vers l’arrivée!

Je crois que j’aurai besoin de quelques jours pour décanter cette journée bien remplie. J’ai répondu à beaucoup de questions, j’ai mis des images sur des idées, et j’ai mis des émotions sur des insécurités. Je remets ça dans deux semaines au triathlon de Valleyfield. J’espère bien m’y présenter sans la colonie de papillons que j’avais amenée avec moi à Magog!

Biens fiers de notre accomplissement!

Biens fiers de notre accomplissement!

Publicités

A propos agirlrunning

just an ordinary girl on an extraordinary running journey
Cet article a été publié dans Mes écrits. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour mon premier triathlon

  1. Monique Boissonneault dit :

    Bien des bravo pour cette performance et bonne chance pour le prochain!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s