Je m’appelle Nathalie Sanfacon…

…et je suis une fille qui court.

Je n’ai pas toujours été une adepte de course. Je courrais à l’occasion durant l’été pour varier mes entraînements mais sans plus. Moi c’était l’aérobie mon dada et ce depuis l’adolescence. Je n’aurais jamais pu imaginer tomber en amour avec la course à 35 ans. Pourtant c’est arrivé au mois de mai 2009.

Je me cherchais un nouveau défi pour ce point tournant du milieu de la trentaine. Et c’est suite à la lecture d’un article dans le journal que j’ai décidé de m’inscrire à un demi marathon. Avec les conseils de deux entraîneurs en course via internet, je me suis mise à parcourir les rues de ma ville pendant les 20 semaines qu’ont duré l’entraînement qui m’a mené au Nike Women Marathon de San Francisco en octobre. Je n’avais pas vraiment de temps en tête car je n’avais jamais couru 21,1km. Il m’a fallu 2:22:48 pour compléter ce difficile parcours de côtes. Dès que j’ai traversé le fil d’arrivée, un énorme sourire sur le visage et surprise de constater que j’étais à peine courbaturée, j’ai su que j’étais une accro de la course! Une déprime s’est emparée de moi dans les semaines suivant cet événement, il me manquait ma dose d’adrénaline quotidienne. Et il me manquait un but à atteindre. Je me suis fait la promesse de participer à deux événements de course minimum par année aussi longtemps que j’aurais du plaisir à le faire. J’ai donc repris l’entraînement pour le demi marathon d’Ottawa en mai 2010.

Je suis à la base une fille ordinaire, une conjointe, et la mère de deux jeunes garçons actifs, avec tout ce que ça implique de travail au quotidien. Même avec un but, même avec le plaisir que la course me procure, il y a des jours où je dois me donner un coup de pied au derrière pour sortir courir. C’est prouvé, les femmes vont persévérer dans leur mise en forme si elles ont une partenaire d’entraînement ou si elles se joignent à un groupe organisé. Moi je cours toute seule. Alors j’ai créé ce blog qui prend la forme de petites chroniques vidéo pour me servir de partenaire dans ma motivation. Comme je suis une fille orgueilleuse, je sais que je me ferai un devoir d’être assidue pour avoir un journal d’entraînement bien garni. Comme j’aime aussi raconter, je ferai de mon mieux pour rendre mes aventures amusantes et vous donner le goût de me suivre régulièrement. S’il vous manque de motivation ou si vous avez seulement besoin de partager vos états d’âme sur votre propre mise en forme, adressez-moi vos commentaires, il me fera plaisir de vous répondre par courriel ou même par vidéo. Vive la course!

Ce n'est pas ce que je porte pour courir!

Publicités

A propos agirlrunning

just an ordinary girl on an extraordinary running journey
Cet article a été publié dans Mes écrits. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s